Tags

, , ,

Dans la partie 1 de ce billet, j’ai parlé de l’importance de l’engagement de la direction d’école envers son apprentissage professionnel continu, ainsi que de la nécessité et de l’importance de développer et maintenir (être consommateur et producteur) son réseau d’apprentissage professionnel afin de connecter avec une collectivité de savoir et de ressources. Il faut en faire une priorité.

je n'ai pas le temps

De plus, j’ai fourni quelques exemples de comportements qu’une direction d’école pourrait adopter afin de transformer certaines routines et donner une place au développement professionnel et au réseautage. Ces éléments sont d’après moi primordiaux pour entamer et soutenir un virage à l’ère numérique dans une école.

SE SITUER DANS SON VIRAGE À L’ÈRE NUMÉRIQUE

Avant de développer avec son personnel une vision technopédagogique commune, il importe à la direction d’autoévaluer ses propres pratiques afin de constater jusqu’à quel point les éléments de gestion à l’ère numérique y sont intégrés.

Pour se faire, je suggère d’utiliser la matrice d’intégration des technologies des directions (MIT directions). Cet outil, inspiré des modèles T-Pack et SAMR, permet à la direction d’école d’évaluer ses pratiques de gestion et sert de guide pour les transformer à l’ère numérique. La MIT pour directions, sous forme de sondage, est disponible sur le site TacTIC du CFORP en format Enquête Excel (Microsoft 365) ou Formulaire (Google). Voici la matrice en format PDF (source: Destination Réussite, Volet 2):  Copie de MIT-DIRECTIONS APERCU. À l’aide de la MIT, la direction d’école peut transformer sa pratique et monitorer son progrès en tant que leader à l’ère numérique.

Il va sans dire que le personnel enseignant doit, lui aussi, pouvoir évaluer et monitorer son virage à l’ère numérique. La MIT pour le personnel enseignant peut servir de guide à la transformation des pratiques pédagogiques des enseignantes et enseignants, et permet de se situer quant à son virage à l’ère numérique. Cliquez ici pour télécharger le sondage.

Il reste que la direction d’école doit être un modèle « à l’ère numérique » pour son personnel, ainsi qu’un innovateur et apprenant continu.

VISION TECHNOPÉDAGOGIQUE ET INVENTAIRE TECHNOLOGIQUE

IMG_1671

(Partagé par Marc-André Smith, @MarcandreSmith)

Sans vision, il y a confusion.

Si nous sommes à avoir une discussion de vision technopédagogique, il faut connaître au préalable le profil technologique de notre école. Afin de bien capter la situation courante et réelle de ton école, un inventaire des outils technologique doit être complété et ce, pour chacune des salles dans l’édifice. Combien d’ordinateurs avons-nous ? iPad ? TBI ? Chromebook ? Est-ce que le réseau est fiable et assez puissant partout dans l’école ? Avons-nous une politique AVAN en place (voici un exemple d’une Politique AVAN) ?

Une fois que la direction et le personnel se sont situés dans leur cheminement quant au virage à l’ère numérique, et que le profil technologique de l’école est bien connu, le sol est fertile pour de bonnes réflexions et discussions portant sur la vision technopédagogique.

Voici quelques questions à considérer pour alimenter vos discussions :

  • D’ici 2 ans, que voulons-nous voir dans nos classes ?
  • D’ici 2 ans, de quelles façons allons-nous collaborer, échanger, et réfléchir à notre pratique ?
  • Quelles pratiques pédagogiques à haut rendement voulons-nous prioriser, développant ainsi les compétences à l’ère numérique des élèves ?
  • Quelles sont les évidences que nous faisons un virage à l’ère numérique ?
  • Quels sont les rôles de l’enseignant et de l’élève dans un contexte de partenariat pour l’apprentissage à l’ère numérique ?
  • Quel est notre plan budgétaire afin d’aménager nos salles de classe avec du mobilier qui facilite la mise en œuvre d’une pédagogie participative ?
  • De quelle(s) façon(s) l’utilisation de la technologie aide nos élèves à devenir des apprenants autonomes ?
  • De quelle(s) façon(s) l’utilisation de la technologie transforme et redéfinit l’apprentissage de nos élèves ?
  • Dans quelle mesure l’utilisation de la technologie transforme et redéfinit nos pratiques pédagogiques ?

Je suggère aussi de consulter le site Pédagogie numérique en action qui possède de très belles ressources, en particulier le Document de fondements – Pédagogie numérique en action.  De plus, les documents NETS (Normes dans l’emploi des technologies en milieu scolaire) dans lesquels on parle de conditions nécessaires pour exploiter efficacement les technologies dans l’apprentissage, ainsi que de normes d’intégration des TIC, pourront vous inspirer dans l’établissement de votre vision technopédagogique ainsi que dans votre virage à l’ère numérique.

vision

(Source: http://nadegemambe.over-blog.com/article-citation-du-jour-125140992.html)

Bon succès, et je vous invite à commenter ce billet, ou même à communiquer avec moi au besoin.

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements